Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les insectes et la pollinisation

Nous avons vu dans le chapitre "Reproduction sexuée." que l'insecte est l'un des acteurs participant à la fécondation des fleurs de nos chères orchidées.

Pour permettre à l'insecte de venir chercher du pollen et le transporter vers d'autres fleurs, les orchidées ont mis au point differents types d'attraction:

3 types

-Le nectar

 C'est l'attraction la plus connue mais l'orchidée pousse le vice assez loin pour "choisir" son insecte

 Elle localise son nectar de manière à avantager un insecte ou un autre

abeille-papillon-orchidee-coevolution-eperon-langue.jpg

 Les espèces à long éperon vont nourrir les papillons, les espèces à éperon court plutôt les abeilles et les espèces n'ayant pas d'éperon (le nectar est alors localisé sur l'hypochile) nourriront les insectes tels que guèpes et autres ayant des petites pièces buccales .

-Le piège à odeur

 C'est le cas pour Cypripedium calceolus

sabot piège à odeur.jpg

Le labelle de cette espèce forme une poche et l'insecte tombe à l'intèrieur attiré par l'odeur.  

C'est en ressortant par le seul passage possible (voir ci-dessous) qu'il va toucher les étamines et emmener avec lui le pollen.

sabot piège à odeur 2.jpg

-Le mimetisme

Ici, on touche à ce qui se fait de mieux dans le rêgne végétal en terme d'attraction des insectes en vue de la pollinisation.

Certaines espèces sont dépouvues de nectar, c'est le cas des Ophrys.

Pour attirer l'insecte (que l'on nomme "pollinisateur"), ces espèces ont transformé leur labelle ( forme et couleur) pour qu'il ressemble à la femelle de ce dernier. Il est vrai que les insectes n'ont pas une excellente vue . Le comble est que  le labelle des Ophrys est souvent couvert de poils au cas où le mâle aurait un  doute lors de la pseudocopulation ( et oui, le brâve va jusqu'à copuller avec la fleur!).

Vidéos ICI.

labelle ophrys.jpg

Ce n'est pas tout, car maintenant on va friser la perfection: les Ophrys ont réussi à produire les phéromones sexuelles des femelles des pollinisateurs pour mieux les attirer. Non seulement l'insecte mâle croit voir et toucher une femelle, mais en plus il la sent.

Et bien cela ne s'arrête pas là... Après avoir toucher du bout de leur labelle la perfection, l'orchidée va aller encore plus loin! Lorsque une fleur a été pollinisée, celle-ci  va emettre les mêmes odeurs qu'une femelle insecte fécondée. L'orchidée avertit le pollinisateur:" C'est bon pour moi, va voir quelqu'un d'autre"

Quand on vous dit que l'orchidée est au sommet de l'évolution du rêgne végétal.

Pollination%20Schematic%20N%20Paling.jpg

 

 

Les clés de la pollinisation des Ophrys

Par Nicolas J.Vereecken

Ophrys d'Italia
Rémy Souche & Rolando Romolini
Aquarelles Lorenzo Dotti

Vereecken_2012_Chapter_Souche.pdf

 

Écrit par damien3l2 Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.